Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/02/2010

Swayambhunath

P1080031bb.jpg

P1080058.jpgDerrière ce nom un peu barbare se cache l'un des plus anciens sites religieux du Népal.

Le temps m'étant compté, je devais choisir entre visiter ce "temple" à l'ouest de Katmandou, ou celui de Bodnath à l'est, dont le stûpa est l'un des plus grands du monde (40m de haut et presque 100m de diamètre !)

J'ai vite choisi le premier parce qu'il était d'une part le plus près (3km du centre : facile à pied !), mais surtout pour sa situation privilégiée au sommet d'une colline verdoyante et peuplée de singe ! (photo ci contre)

Double occasion pour moi de prendre un peu de hauteur !

J'avoue qu'en parcourant les petites ruelles animée qui m'amenaient jusqu'au pied du sanctuaire, je me préparais déjà à n'être pas estomaqué par ce que j'allais découvrir : J'avais alors en tête, entre autre, l'image des sublimissimes pagodes Shwedagon  et Shwezigon découvertes en Birmanie l'hiver dernier, et je me doutais bien que rien de ce qui m'attendait ne pourrait résister à la comparaison !

P1070980.jpg
P1070983.jpg
(L'entrée principale du sanctuaire)
P1070985.jpg
(Deux moulins à prières géants accueillent les fidèles)
P1070994.jpg
P1070992.jpg
(Les 365 marches qui mènent au sanctuaire)
P1070997.jpg
P1070993.jpg
P1070981.jpg
(Moulins à prières)
P1080049.jpg
P1080009b.jpg
P1080045.jpg
(Déco kitch)

Mais bon, toutes les pyramides ne s'appellent pas Chéops ni Versailles tout les châteaux et il me revenait donc de découvrir ici quelques-uns des nombreux particularismes attachés à la dévotion des fidèles, et qui ne se mesurent pas seulement (fort heureusement) en kilos d'or !

Une fois la grande enceinte passée, on entre dans un monde tout de symboles, à commencer par les 365 marches (que je n'ai pas compté !) qui mènent en haut de la colline. Déjà, partout, des moulins à prières, que l'on trouve abondamment au Tibet et au Népal ; Et déjà des hordes de singes à la recherche de leur pitance.

P1070990bb.jpg

L'ascension se fait au milieu de petits stûpas peints en blanc et de monumentales représentations de Bouddha nettement plus colorées. Dans les arbres, les guirlandes de petits drapeaux flottent au vent.

P1070999.jpg
P1080005.jpg
(Les singes grapillent les dons, surtout le riz !)
P1080012b.jpg
(Stûpas et magasins à touristes...)
P1080010b.jpg
(Monkey exchange ; monnaie de singe ; MDR)
P1080004b.jpg
(28 et 29 janvier 2010)
P1080016b.jpg
P1080013b.jpg

Arrivé au temple, trois choses me surprennent d'emblée : La première est que personne ne se déchausse (ce qui est pourtant bien souvent la règle) ; La seconde est la présence de "marchands du temple" à l'intérieur même du sanctuaire ; Enfin, c'est le "mélange" étonnant de représentations hindouistes et bouddhiques dans un même lieu de prière. En effet, ce lieu initialement voué à la gloire du Bouddha s'est ouvert avec le temps au panthéon des admirateurs de Shiva, Krishna et autre Ganesh, comme cela  semble être souvent le cas au Népal... 

Des dizaines de petits oratoires sont dispersés tout autour du grand stûpa (un peu caché par les échafaudages, rénovation oblige !). Sur les quatre faces de ce dernier on découvre les fameuses paires d'yeux, symbole récurrent au Népal : C'est la représentation du regard que pose Bouddha sur le monde. Il n'y a pas de bouche, car si le Bouddha voit tout, ...il ne parle pas !

La base du stûpa représente la terre, la coupole l'eau, la tour le feu, et la couronne l'air. La partie supérieure de la tour carré qui portent les yeux est composée de treize degrés qui représentent le chemin vers "l'éveil"... Tout est symbole vous dis-je ! 

P1080017b.jpg
(Un Bouddha derrière sa grille...)
P1080023b.jpg
(Joueurs d'échecs, dans l'enceinte du temple !)
P1080025.jpg
(Préparateur de "prières")
P1080021.jpg
P1080036b.jpg 
(Attrappe-fidèle : On tente de jeter ses piéces dans le chaudron au pied du Bouddha ; C'est la Fontaine de la "paix dans le monde" !)

Les moulins à prières sont toujours bien présents. Les fidèles, dont le flot s'écoule dans le sens des aiguilles d'une montre tout autour du stûpa central, les font tourner dans le même sens (et de la main droite). C'est en fait le sens dans lequel sont écrits les mantras (formule condensée formée d'une série de sons répétée de nombreuses fois suivant un certain rythme (sic!) qu'ils referment, leur permettant ainsi de "s'envoler" dans les airs et dans les meilleurs conditions à chaque tour. 

P1080037bb.jpg
(Barbapapa et Barbidul)
P1080038.jpg
(28 et 29 janvier 2010)
P1080042b.jpg
P1080043.jpg
P1080046.jpg

Je redescend de la colline par un autre chemin, toujours accompagné des singes. Arrivé en bas, je retrouve le long mur qui ceint le site, avec ici et là l'étrange vision de moulins (surement très bien huilés) qui tournent encore, lentement, alors que plus aucun fidèle n'est à l'horizon...

P1080051b.jpg
(28 et 29 janvier 2010)

Commentaires

superbe et marrantes celles avec les singes

Écrit par : josiane | 08/02/2010

Tu me surprendras toujours ... comment fais-tu pour voir autant de choses en si peu de temps ...

Écrit par : Isa | 09/02/2010

Avant tout se lever tôt :)
Après c'est beaucoup de marche et de curiosité !

Écrit par : pat | 09/02/2010

Les commentaires sont fermés.