Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/10/2010

Sofia (1/3) : Sans Thraces du passé...

101.jpg
(La Cathédrale Alexandre-Nevski, symbole de Sofia ; 6 août 2010)
Si je commence ce premier post (il n'y en aura que trois, rassurez vous !) par un subtil jeux de mot, c'est qu'a priori, les raisons de s'esbaudir à propos de la capitale bulgare paraissent fort minces  ; à commencer par le nom que l'on donne à ses 1,4 millions d'habitants : les Sofiotes !

Car Sofia, je dois bien l'avouer, n'a de vraiment de joli que le nom, qui lui vient d'ailleurs tout simplement de sa basilique, construite au VIème siécle. C'était à cette époque la plus grande église byzantine hors-les-murs de Constantinople...

Malgré une implantation humaine fort ancienne (on a retrouvé des traces remontant au néolithique), l'histoire de la ville ne commence réellement qu'au VIIème siècle avant JC, lorsque les Serdes, l'une des nombreuses tribus Thraces, décide de fonder ici leur capitale : Serdica.

Conquise par Rome, pillés par les Huns, la cité finira dans l'escarcelle des Bulgares (en 809), peuple Slave, à l'issue du gigantesque maelstrom des "grandes invasions" barbares qui vit au haut Moyen Age l'Europe changer cent fois de visage !

P1080583b.jpg
(Traces des fondations de Serdica ... dans les sous-sols du métro !) 
P1080584b.jpg
(Sofia, Bulagarie, 6 août 2010)

De la Serdika d'avant notre ére il ne reste pratiquement rien, si ce n'est quelques maigres fondations, découvertes ici et là au centre ville à l'occasion du percement, commencé en 1978, de l'unique ligne de métro ... ; ou bien encore quelques blocs de pierre taillés, éparpillés dans le "Parc des Docteurs", à quelques pas de l'Ambassade de France...

P1080627.JPG
(Le lapidarium du Parc des Docteurs présente quelques vestiges de l'antique Serdica)

On trouve également, toujours au centre ville quelques autres rares ruines vestiges remontant parfois au Vème siècle, telle l'église Saint-Georges, étrangement située au beau milieu du quadrilatère que se partagent les bureaux de la Présidence et l'hôtel Sheraton !

01.jpg
(L'Eglise-rotonde Saint-Georges à des origines romaines. Malgré sa transformation en mosquée pendant plusieurs siècles, elle a conservée quelques fresques dont les plus anciennes remontent au 10ème siècle) 
12.jpg
(Au centre-ville, les importants travaux liés à la construction de nouvelles lignes de métro apportent chaque jours leur lot de découvertes, telles ces canalisations en terre cuite plus que millénaires...) 
13.jpg
(Sofia, 6 août 2010)
08.jpg
La petite église Sainte-Petka-des-Selliers, étrangement coincée dans un parking du centre-ville, a été construite aux alentours du 15ème siècle grâce aux subventions des maîtres selliers de la région.
À l'époque (ottomane), l'édification d'églises était tolérée à condition que leur hauteur n'excède pas celle d'un militaire à cheval, d'où la construction de ce type de sanctuaires semi-enterrés)
09.jpg
(A droite, la "Statue de Sofia", érigée en 2001)

Pour résumer, le seul bâtiment très ancien assurément digne d'intérêt reste la Basilique Sainte-Sophie, qui, après avoir été transformée en mosquée jusqu'au milieu du 19ème, n'a que recemment retrouvé, après une impressionnante rénovation, son aspect originel byzantin.

P1080575b.jpg
(La Basilique Sainte-Sophie de Sofia...
P1080573.JPG
... et la Tombe du Soldat inconnu sur son côté)

Malheureusement, et c'est là que le bât blesse, le reste du "mini" centre ville (car tout tient dans un espace d'un kilomètre de long sur à peine 400 mètres de large !) n'offre pas vraiment l'image d'une grande et captivante capitale !

On y trouve le minimum, soit une dizaine de bâtiments "imposants", construits pour la plupart au tournant du 19ème et du 20ème siècle : La Présidence, le Palais de Justice, le Parlement, l'Université, quelques musées, théatres et églises, dont la très imposante Cathédrale Alexandre-Nevski, véritable symbole de Sofia.

Pour le reste, pas grand chose... si ce n'est quelques ambassades charmantes.

Cela a au moins un avantage : Une seule journée suffit pour découvrir la ville, visite des musées compris !

P1080513bb.jpg
(La Mosquée Banya Bashi, la seule en fonctionnement à Sofia, date de 1567. Nous la devons semble t'il au grand Mimar Sinan, l'architecte de la Mosquée Bleue d'Istanbul...)

Les commentaires sont fermés.